Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Populis

  • L'or pourrait encore un peu faiblir avant de monter.

    Pour les détenteurs d'or, quelle semaine ! Le métal précieux est tombé à son plus bas en près de quatre mois, à quelque 1293 dollars l'once. Mercredi, en fin de journée, il a repris quelques couleurs. Mais faiblement. Depuis son pic de 1456,75 dollars l'once d'or début décembre, il a perdu 10%. Que se passe-t-il?

    Est-ce réellement intéressant de vendre son or ? Certes, vous ne détenez pas forcément chez vous quelques napoléons ou couronnes dentaires en vieil or. Mais le cours de l'or reste néanmoins très attractif, même pour une pureté moindre ! D'autant plus que l'or est actuellement très recherché, d'où son tarif au gramme particulièrement alléchant. Et si les petits rus font les grands ruisseaux, sachez que les petits bijoux peuvent se transformer en somme particulièrement rondelette.

     

    Lire la suite

  • Pays émergents : une diversification intelligente ?

    Risquées à court terme, mais riches de promesses pour les investisseurs patients... Les Bourses d'Asie, d'Europe de l'Est ou d'Amérique latine sont de plus en plus souvent considérées, par les professionnels de la gestion, comme des diversifications intéressantes pour doper la performance d'un portefeuille boursier. Certaines banques n'hésitent plus à proposer aux particuliers de souscrire des fonds investis sur ces zones géographiques, y compris parfois, grâce à des techniques de gestions spécifiques, dans le cadre d'un PEA (plan d'épargne en actions).

    Lire la suite

  • Les inscriptions de la dernière minute

    Depuis le 2 juillet, les 623 387 candidats connaissent les premiers résultats des épreuves du baccalauréat, qui se poursuit jusqu'à demain. Il leur reste maintenant à assurer leur avenir. Pour certains, le problème des choix et des inscriptions est déjà réglé. Les autres, qui ont changé d'avis ou qui ne sont pas encore inscrits dans le supérieur, peuvent être rassurés : quelques établissements acceptent les inscriptions des bacheliers en juillet, voire en septembre. Par ailleurs, les listes d'attente des établissements commencent à se vider. Mais avant toute chose, il est indispensable de réfléchir à son orientation en toute lucidité. Ceux qui ne peuvent pas raisonner par l'aval, car ils n'ont pas de projet, ne doivent cependant pas s'affoler ou céder à la panique. Ils doivent procéder par l'amont et faire un bilan afin de déterminer leur profil.

    Ces derniers ont tout intérêt à se donner un temps supplémentaire de réflexion en s'inscrivant dans des filières les plus générales et les plus larges possibles. Au terme d'un premier parcours, ils construiront un projet plus ciblé.

    Lire la suite